MUNA-2022

Qu’est-ce que le projet MUNA 2022 ? C’est le Model of United-Nations of Anatole. Il s’agit de s’initier à la diplomatie, d’écouter, de défendre, de débattre, de proposer et d’argumenter à l’oral devant 160 ambassadeurs réunis ! Pas si simple de prendre position en représentant un pays du monde afin d’arbitrer entre les intérêts de son gouvernement et le bien-commun de l’Humanité…

Entre avril et mai 2022, les 160 élèves de 4e du collège Anatole France se sont donné un défi : reconstituer les débats de l’Organisation des Nations-Unies.

C’est ainsi les représentants de 18 ambassades du monde entier qu’ont incarnés nos apprentis ambassadeurs à l’ONU. Les cours de géographie, d’anglais et de français ont servi de rampe de lancement à ce beau projet riche en leçons.

Qatar, Australie, Mexique, Nigéria, Norvège, Brésil, Turquie, Japon, Equateur, Chine, Egypte, Angola, Grèce, Etats-Unis, Sénégal, Allemagne, Arabie Saoudite et Vanuatu ont pu proposer leurs solutions d’avenir. Les 90 résolutions ont été préparées en anglais ou certaines en arabe, puis débattues et votées en français. L’ensemble des participants a ainsi pu s’engager au sein de 5 commissions majeures le 3 juin 2022 : l’alimentation, l’énergie, les fakes-news, les migrations et les océans.

Suite à la réunion des 5 commissions, l’Assemblée générale s’est réunie à la façon de l’ONU le 7 juin 2022. Devant 160 élèves, les ambassadeurs ayant retenu l’attention des présidents de commission ont proposé, argumenté et débattu leurs résolutions.

Parmi les nombreuses belles idées, l’Equateur a proposé d’augmenter le prix des taxes pour la production de manière intensive pour financer les agriculteurs biologiques. Le Sénégal argumentait pour l’utilisation limitée de l’énergie nucléaire par chaque pays du monde avec un système de contrôles et d’amendes internationales sous l’égide de l’ONU. L’Egypte a proposé que chaque état du monde s’engage à supprimer les sites internet diffusant de fausses informations en ce qui concerne les sujets économiques sensibles afin d’éviter les phénomènes de panique et de spéculations. Quant à elle, l’Allemagne a valorisé son modèle d’intégration en obligeant chaque pays à créer des “centres d’intégrations” pour apprendre la langue, la culture et les règles de civisme du pays d’immigration et répartir les migrants un peu partout dans le pays pour éviter la création de ghettos. Enfin le Vanuatu est venu à la tribune pour enjoindre les pays littoraux tropicaux à planter massivement de la végétation littorale de type mangroves qui contribuent à l’absorption du dioxyde de carbone d’origine anthropique et à stabiliser les traits de côtes menacés d’érosion.

L’ensemble des élèves et des enseignants sont très fiers du travail d’investigation, d’altruisme et d’éloquence produit par l’ensemble des équipes. L’implication unanime des élèves et le très bel état d’esprit général est une grande récompense pour cet ambitieux projet MUNA 2022 porté par de jeunes citoyens de la Terre.

Les professeurs porteurs du projet :

M. Blanchard, M. Tamim, Mme Sahli, Mme Ouaknine, Mme Karasoy, M. Da Cunha, M. Freeman, Mme Damiens, M. Addahri, M. El Gotayya, M. Asbaï, Mme Boulaguige, Mme Benzaken, Mme Latrache et Mme Janson

MUNA2022

Facebookmail